Le Covid-19 impactera l’immobilier de prestige

BRÈVE Brève sur l'immobilier de l'édition 300 plus riches de Suisse 2020 05. décembre 2020, Ines Girod Etude L’immobilier de prestige se porte bien en Suisse. Et l’attractivité du pays pourrait même augmenter à la suitede la crise du Covid-19, affirme le bureau d’études Acanthe, qui se penche chaque année sur l’évolution du marché immobilier. Publiée mi-novembre, l’édition 2020 de son «Observatoire» note que «la crise sanitaire a été relativement bien gérée» en Suisse et que «les avantages de l’accessibilité de Genève joueront sans nul doute en faveur du marché prestige». Avec la suspension du trafic aérien, les acheteurs – souvent des personnes expatriées ou étrangères – pourraient en effet privilégier les marchés de résidences secondaires accessibles par la route ou le rail.

L’étude dessine deux tendances. La première touche à l’attractivité des villes pour les personnes fortunées qui ont été confinées dans des villes comme Paris, Rome, Milan, Madrid ou New York: «Etre domicilié en territoire helvétique représente une sécurité dans la perspective d’éventuelles nouvelles vagues de pandémie. (…) Les prix des biens de prestige risquent de baisser légèrement, mais les transactions devraient se poursuivre dans ce segment.» La seconde tendance? Davantage de Suisses télétravaillent et chercheraient à acquérir des résidences secondaires en montagne. «Les prix dans les stations de montagne pourraient bien se maintenir au niveau actuel, voire légèrement augmenter dans certains lieux très prisés», conclut le rapport.

Crédits: Dr .