Un roman romand ?

19 août 2020ELLE CultureAlors que la rentrée littéraire pointe le bout de son nez dès la fin de ce mois d’août, il est temps de se rattraper et lire l’un des écrits d’un auteur suisse paru cette année. Quelques propositions.La soustraction des possibles, de Joseph Incardona (Editions Finitude)Coup de cœur pour ce roman d’un auteur qui n’en est pas à son coup d’essai ! Un roman noir mais pas seulement : un thriller romantique au style ciselé dans le Genève de la fin des années 80 ! Captivant ! Svetlana, jeune financière prometteuse, rencontre à Genève Aldo, un professeur de tennis peu scrupuleux pour séduire et se faire entretenir par ses riches clientes. Ils tombent amoureux mais désirent plus. Au risque de s’y brûler les ailes.

Représailles, de Florian Eglin (Editions La Baconnière)
Entre thriller et conte mythologique, l’auteur signe un livre addictif qu’on ne peut reposer avant d’en avoir tourné la dernière page. Ames sensibles, s’abstenir ! Tom et Adèle roulent de nuit, sur une route corse, leurs deux filles endormies à l’arrière, lorsqu’ils sont pris en chasse. Deux options : fuir ou affronter. Un choix qui ne sera pas sans conséquence.Après le Monde, d’Antoinette Rychner (Buchet/Chastel)Ce n’est pas un virus mais un cyclone : ravageant la côte ouest des États-Unis, il va entraîner à sa suite la faillite du système mondial.

Exit l’argent, les sources d’énergie, les moyens de communications et subsistance. Une ambiance fin du monde où différents personnages vont devoir trouver les moyens de survivre. Un livre poétique où l’écriture se révèle salvatrice avec de jolis portraits de femmes.Table pour trois à New-York d’Elie Bernheim (Slatkine)
A la tête de l’entreprise horlogère familiale Raymond Weil, Elie Bernheim signe un premier roman prometteur, mettant en scène un jeune homme, Gabriel Stern, cuisinier talentueux, qui décide de s’installer à New York avec sa femme, concertiste accomplie, et ses enfants. Un tableau idyllique troublé par un « invité » imprévu qui mettra à mal les secrets de chacun…L’énigme de la chambre 622 de Joël Dicker (Editions de Fallois)Lorsqu’une guerre de succession s’ouvre dans le milieu très feutré d’une banque privée genevoise sur fond de triangle amoureux et qu’un crime est commis, toutes les hypothèses les plus folles sont permises… L’alchimie parfaite d’un page turner assuré pour l’écrivain helvète à l’imagination débordante, Joël Dicker !.